Retrouvez nous sur facebook

Ainsi que sur Instagram

Faites connaître la race

Photo du mois

Mise à jour : octobre 2019

Voici quelques conseils concernant les vaccins, puces et vers. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre vétérinaire pour faire le point

(les traitements dépendront de mode de vie).

Vacciner contre les maladies virales principales du chat, telles que le calicivirus (coryza), l’herpèsvirus (coryza), la panleucopénie féline (typhus du chat) et la leucose féline est important. Cependant la pertinence et les schémas de vaccinations peuvent varier selon :

 

  • le mode de vie du chat (interieur exclusivement, sortie occasionnel ou plus….)
  • la situation épidémiologique (nombre d’individus, infections existants dans le milieu….)
  • les antécédents (vaccinations des parents, maladies antérieures….)

 

Pour le « Coryza » :

 

  • Une primovaccination en 2 injections : la première à partir de l’âge de 8-9 semaines et la seconde à 12 semaines
  • Une troisième injection à 16 semaines dans les situations à haut risque
  • Puis un rappel tout les ans

 

 

Pour le «typhus du chat », :

 

  • Une primovaccination des chats en deux injections : la première à partir de l’âge de 8-9 semaines ; la seconde  à 12 semaines
  • Une troisième injection à 16 semaines dans les situations à haut risque
  • Un rappel un an plus tard est indispensable
  • Ensuite, un rappel tous les 3 ans est suffisant

 

 

 

 

Pour la leucose féline :

Uniquement pour des chats ayant accès à l’extérieur (même si ce n'est que dans la cour du jardin)

 

  • Une primovaccination des chats en deux injections : la première à partir de l’âge de 8-9 semaines ; la seconde  à 12 semaines
  • Un rappel un an plus tard est indispensable
  • Ensuite, à partir de l’âge de 3 ans, un rappel tous les 2-3 ans est suffisant.

 

Les vers affectent la majorité des chiots et chatons dès les jours suivant leur naissance.  Plusieurs types de vers sont rencontrés et nécessitent un traitement spécifique : les vers ronds (ascaris) et les vers plats (tenias).

 

Les vers ronds

 

Les ascaris "Toxacara cati" sont les vers les plus courants chez les chats. En effets, nos compagnons aiment fouiner partout et c’est ainsi qu’ils rentrent en contact avec des œufs qui souillent leur pelage, truffe et pattes en attendant d’être ingéré par léchage. Les œufs ingérés arrivent dans les intestins et se transforment en larves qui traversent la paroi intestinale pour migrer vers d’autres organes et y séjourner

 

Les ankylostomes (vers à crochet) sont d’autres vers ronds plus petits (5 – 18mm) que les ascaris qui créent des dommages sérieux car ils se nourrissent de cellules intestinales et de sang.

 

 

 

Les vers plats (cestodes)

 

Ils vivent dans l’intestin de votre compagnon et peuvent mesurer de quelques millimètres à plusieurs mètres de long. Ils sont composés d’une tête, d’un cou et de morceaux contenant de nombreux oeufs.

 

Pour le chat, les puces et les souris sont les hôtes intermédiaires les plus fréquents.

 

 

Les vers cardiaques (Dirofilaria immitis et Angiostrongylus vasorum)
Ils sont présents principalement dans les pays du sud de l’Europe. Ils entravent fortement le fonctionnement cardiaque et pulmonaire. L’hôte intermédiaire de Dirofilaria est un moustique ou la puce.

 

 

 

Le vermifuge
Le traitement des vers tuent les parasites en place mais ne présente pas de rémanence (ne persiste pas dans l’organisme). Il doit donc être fait au minimum tous les 6 mois (pour les chats vivant strictement en intérieur) et tout les 3 mois lorsqu'ils ont acces à l'exterieur et surtout lors de contact avec de jeunes enfants  ou lors de voyages à l’étranger.

 

Les puces se multiplient très vite. Une seule puce ramenée à la maison par votre chat en se promenant à l'extérieur provoque une véritable infestation de l'habitat et de l'animal. Les puces se cachent et pondent préférentiellement dans les tissus: paniers, coussins, canapés, lits… et ces endroits sont ceux où votre chat préfère se reposer, ainsi que dans le parquet ! Les œufs et larves donnent ensuite de nouvelles puces, plus nombreuses. D'où l'étonnement à voir réapparaître des puces alors que l'on croyait s'en être débarrassé.

 

Même si votre chat ne sort pas, il n'est pas à l'abri. Les puces peuvent provenir de l'extérieur. Elles peuvent se déplacer et passer sous votre porte d'entrée, venir sur votre balcon, être amenées par des animaux voisins infestés par les puces.

Il est vivement conseillé d'utiliser des produits antiparasitaires toute l'année ou, du moins, dès le mois de mars à novembre.