Retrouvez nous sur facebook

Ainsi que sur Instagram

Faites connaître la race

Photo du mois

Mise à jour : decembre 2019

Le chat Somali a un aspect sauvage et il est incroyablement beau et élégant ; conscient de sa beauté, il aime se faire regarder et peigner sa queue frangée..

 

 

Ses origines


L’origine du Somali est un mystère. Est-il apparu de manière spontanée dans des portées d’Abyssins ou est-il issu d’une hybridation avec une autre race de chats à poil long ? Personne ne le sait. On sait, en revanche, que depuis fort longtemps de petits chats poilus et duveteux naissaient dans des portées d’Abyssins. Dans le meilleur des cas, ils étaient vite donnés avant que leur présence ne s’ébruite. Jusqu’en 1963, lorsque Mary Mailling, éleveuse d’Abyssins, introduisit subrepticement un petit « poil long » à l’exposition féline de Calgary. Le juge, loin de rejeter le chaton, tomba sous le charme et demanda à Mary de le lui confier. Au même moment, aux Etats-Unis, Evelyne Mague commençait elle aussi à sélectionner des « poil long ». La route fut longue vers l’acceptation, car les éleveurs s’obstinaient à nier la présence du poil long dans leurs lignées. Mais la variété fut tout de même reconnue par la Cat Fanciers' Association en 1978.

 

 

Son look

 
Le Somali est un chat élégant, souple et agile qui peut paraître, du fait de sa fourrure, un peu plus lourd qu’il ne l’est en réalité. Sa tête est un triangle aux contours arrondis. Ses yeux en amande sont or, noisette ou verts. Ses oreilles, assez grandes, sont larges à la base, en forme de coupe et pointées vers l’avant. L’encolure est souple, arquée et bien attachée. Le corps, moyennement long, est musclé avec une cage thoracique légèrement arrondie. Les pattes sont proportionnellement minces par rapport au corps, bien musclées avec une ossature parfois plus forte que chez l’Abyssin. La queue assez longue est portée en panache. Mi-longue, la robe est fine, soyeuse et douce. Chez le lièvre et le sorrel -couleurs les plus courantes de la race-, la robe est particulièrement chaude et brillante. Aujourd'hui, la palette de couleurs s’est élargie mais le motif de la robe reste toujours le même. Tiquetée, elle a une qualité particulière qui réfléchit la lumière.

 

 

Sa compagnie

 

Comme l’Abyssin, le Somali à un caractère vif et enjoué, peut-être simplement un petit peu plus posé que celui de son cousin à poil court. Il est parfaitement à l’aise avec l’homme, dont il recherche les caresses et les compliments, mais il est conscient de pouvoir survivre sans lui, peut-être à cause de ses formidables capacités de chasseur.

 

Il a tendance à ne se rapprocher que d’un seul membre de la famille, mais il sait donner de l’affection à tous ceux qui aiment jouer avec lui. Lorsqu’on le câline, il faut savoir que les caresses l’excitent : mieux vaut limiter la durée de ses effusions !

 

Doté d’une résistance physique incroyable et d’une vivacité incontrôlable, il montre dès son plus jeune âge son âme de champion : il jouerait des heures entières sans se fatiguer.

 

Sa fourrure mi-longue exige peu d’entretien.

Evaluation du somali selon différents critères

Différence entre le poil d'été et le poil d'hiver.

 

avec comme Star Jaïna, somali née à la maison qui habite maintenant en appartement.

Jaïna avec son poil d'été, qui est moins dense que l'hiver.

Jaïna avec son poil d'hiver, qui est bien plus dense !